Presse

« Chacun est content de rouvrir, de retrouver une vie plus normale, mais la période à venir est celle de tous les dangers pour les commerçants. Il va falloir payer les salaires et les autres charges avec peu de chiffre d’affaires. Cette période rend indispensable la poursuite de certaines aides de l’Etat dont le chômage partiel pour ajuster les effectifs à l’activité réelle et de trouver des solutions volontaristes d’adaptation des coûts d’exploitation à la situation réelle, en premier lieu sur les loyers bien entendu pour réduire le risque de défaillances et de fermetures », explique Emmanuel LE ROCH, Délégué Général de Procos.

 

Télécharger le communiqué complet format pdf...