Presse

Après des mois de novembre et décembre très compliqués, l’activité de janvier a été mitigée.

Un début de soldes marqué par des niveaux importants de démarques car les stocks restent élevés, particulièrement dans l’équipement de la personne. Heureusement, une météo plus favorable (à laquelle nous n’étions plus habitués) a permis de vendre des pièces à un meilleur prix de vente moyen et avec moins de démarque.

L’activité des magasins du commerce spécialisé en ce mois de janvier 2019 est marquée par une totale stagnation par rapport à 2018, une évolution nulle (*). Mais, rappelons que janvier 2018 fut mauvais à - 3,5 %. Par ailleurs, compte tenu des démarques fortes, l’impact sur les marges et les résultats sera à mesurer, la seule analyse des évolutions de chiffre d’affaires n’étant pas suffisante.
Les centres commerciaux de périphérie ont rencontré de meilleurs résultats (+ 1,3 %) que les autres polarités commerciales. Les moyennes surfaces de périphérie sont en léger négatif (- 0,8 %), les performances étant tirées vers le bas par l’équipement de la maison alors que l’équipement de la personne est plus dynamique. Il est vrai que janvier 2018 avait été favorable pour l’équipement de la maison (+ 4,5 %).

Les centres-villes terminent le mois à - 0,5 % en moyenne, avec des rues marchandes à - 0,2 % et des centres commerciaux de centre-ville plus en difficulté à - 0,8 %.

Par ailleurs, ces évolutions masquent une très grande hétérogénéité, notamment géographique, compte tenu des événements qui ont impacté certains centres-villes tous les samedis, ce qui a profité aux centres commerciaux de périphérie et a créé un écart de près de 2 % entre les centres commerciaux (+ 1,3 %) et les centres-villes (- 0,5 %).

Ces hétérogénéités géographiques se retrouvent également dans la fréquentation des magasins (**) qui est en moyenne négative sur le mois (- 1,4 %) mais avec une baisse supérieure dans les centres-villes (- 2,2 %) à celle des galeries marchandes (- 1 %). Comme les mois précédents, les différences régionales sont à noter avec des régions qui connaissent de fortes baisses de fréquentation (Hauts-de-France : - 5,6 % ; Centre-Val de Loire : - 4,5 % ; Normandie : - 3,9 %) alors que Provence-Alpes-Côte d’Azur est en hausse à + 2,6 %. En ce qui concerne les villes, des baisses significatives de fréquentation sont constatées à Paris (- 3,6 %) mais également, par exemple, à Toulouse centre (- 7,7 %) ou Lyon Presqu’Ile (- 6,7 %)…

La majorité des secteurs réalisent un mois positif en chiffres d’affaires à l’exception de l’équipement de la maison, la chaussure et l’alimentaire spécialisé. Les enseignes de textile quant à elles affichent une évolution positive de 0,8 %.

En termes de chiffres d’affaires magasins, le bilan de l’évolution des trois derniers mois (novembre, décembre 2018 et janvier 2019) marque une évolution négative des chiffres d’affaires en magasins cumulée de - 4,3 % et ceci aussi bien en centre-ville qu’en périphérie toutes activités du commerce spécialisé confondues.

(*) 50 enseignes interrogées sur leur performance dans 50 pôles de références situés dans 15 agglomérations
(**) L’observatoire de fréquentation des commerces Procos/Stackr cumule les données captées en permanence dans 13.000 points de vente sur 1.800 sites de commerce (centres commerciaux, rues…)

 

Télécharger au format pdf...